Comment reconnaître une lithographie originale?

Qu’est-ce qui rend l’image unique ?

La lithographie originale n’a pas de trame, mais un léger grain irrégulier. L’encre déposée sur le papier est plus épaisse par rapport à celle d’une fausse lithographie. Le type de papier est plus lourd avec un aspect fibreux.

On peut également identifier une lithographie sur argile originale. En effet, le grain est tout aussi caractéristique, irrégulier et sans trame.

Sur papier ou sur argile – faïence, grès ou porcelaine – l’artiste va laisser des traces de son intervention manuelle lors de la réalisation de la lithographie. Il va mettre tout son savoir-faire et son talent dans la conception de chaque lithographie pour la rendre unique. Dans les lithographies sur porcelaine, on peut apercevoir des variations dans la profondeur des noirs, des effets de gravure, des taches, des traces de pinceau, de cuillère, etc. À ces interventions de l’artiste s’ajoutent celle de la finition de la céramique et de l’émaillage. Le processus de cuisson peut également avoir un impact sur le résultat.

Le nombre d’impression est-il limité ?

Il n’y a pas de limitation de tirage. Néanmoins, l’artiste lui-même fixe le nombre qu’il souhaite produire. Comme ce ne sont pas des reproductions photomécaniques, toutes les lithographies conçues sont des œuvres originales. La lithographie contemporaine est signée et numérotée. Par exemple, si vous trouvez 5/30, cela signifie que l’artiste a réalisé 30 lithographies identiques, et que celle que vous avez entre les mains est la cinquième production. L’artiste fournit un certificat d’authenticité qui peut en attester.

La signature a-t-elle son importance ?

Une lithographie originale est bien sûr signée par l’artiste. Sur la porcelaine cette signature peut être visible, mais elle se trouve parfois à l’arrière de l’œuvre ou en dessous s’il s’agit d’une sculpture. Elle peut être poinçonnée ou gravée directement dans l’argile. Parfois il s’agit d’un tampon. Si la pièce est ensuite recouverte d’une glaçure, ou qu’elle a subit une cuisson après avoir été signée, il est plus facile de certifier que celle-ci est originale. Si vous voulez en savoir plus sur la manière dont les céramistes signent leur travail, lisez cet article sur mon blog principal.